Non-recours aux prestations sociales : une étude interpelle les acteurs sociaux de la Ville et du Canton

12.03.2019
La HETS et la HEdS ont présenté ce jour les résultats d'une recherche menée sur le non-recours aux prestations sociales par les familles en situation de précarité. Ces résultats ont été commentés, dans une conférence de presse conjointe, par les responsables de l’Hospice général, de Caritas et du CSP, partenaires du projet avec le Service social de la Ville de Genève, ainsi que par deux responsables politiques, Mme Alder et M. Apotheloz, directement interpellé.e.s par les conclusions de cette étude.
Caritas et le Centre social protestant (CSP) prennent position commune. Dans un plaidoyer rédigé à quatre mains, les associations confirment être confrontées aux problèmes pointés dans le rapport à partir de l’expérience de leurs services. « Au moins une personne sur deux qui aurait droit à des prestations sociales pour s’en sortir n’est soit pas informée de ses droits, soit en détresse en raison des difficultés rencontrées pour les faire valoir ». Les associations se disent « heureuses que cette étude approfondie donne la parole aux personnes concernées ». Elle témoignent : « Dans notre travail de conseil, nous sommes ainsi témoins de détresses profondes et devons aider nos interlocuteurs dans des démarches qui devraient pouvoir être assurées par des services publics à l’écoute de leurs concitoyens ». Caritas et le CSP plaident, notamment, pour une simplification administrative sans réduction des droits sociaux, une plus grande cohérence entre les administrations ou une réflexion approfondie sur les prestations, comme les soutiens aux familles et l’accompagnement à l’insertion professionnelle.